La Nuit, montage de la plaque, partie droite.

RWG

Je poursuis ma petite histoire avec une partie droite du diptyque ou triptyque, on ne sait pas encore, de la Nuit incluant de nouvelles approches pour l’obtention de mes noirs.

Le motif général et la composition en deux croquis en dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le collagraphe permet d’intégrer des vraies matières dans la plaque, j’ai déjà travaillé ça il y a quelque temps (2000-2001 ?), sur un support cartonné avec de la colle à bois comme adhésif.

Ici j’ai noyé du tissu préalablement froncé par Yvonne dans de la résine. Un des intérêts, outre la qualité de la trace, réside dans le mélange possible de carborundum avec l’époxy. L’épaisseur est néanmoins un peu forte, je ferai les premiers tirages jeudi, on verra bien (si ça a merdé vous ne verrez rien évidemment).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close