Similsque poesi sit pictura (VI), Trou de mémoire (I)

   Ça avance plutôt bien, les éléments s’articulent et l’intégration d’occurrences anciennes (portrait type et bolimage) se fait naturellement. Les freins techniques se résolvent par petites avancées, comme d’habitude. Socles et bouchons devraient avoir une réponse dimanche.

   Peut-être des vitres en parois latérales ; encastrement, et cache latéral de la tranche du sol possible. (Collage et assemblage certainement plus problématiques.)

   La forme générale ni la taille ne sont pas arrêtées, même si, grosso modo, je vois où je vais.

   Je tiens une proposition solide pour la deuxième anamorphose.

 

   Donc ça roule. Pour le nouveau travail je voulais quelque chose de rapide, facile. Un point d’étape qui soit à la fois plaisant et mnémonique. Encore raté : ça se complique tout de suite. Ça s’appelle pour le moment : Trou de mémoire, et une des principales sources est l’attention portée dernièrement aux Khipus.

 

   Le forme primitive est un petit diptyque articulé autour de la confrontation d’une cordelette nouée, exposée entre deux vitres, et de son empreinte laser.

   Je retravaille aussi, en dessin, les anamorphoses précédentes. Je ne sais pas où ça va.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close