Hercule, Nessus, Déjanire et Le Fluchon (I)

 

tir3   Quatre jours de gravure non-stop avec Julien Pelletier, spécialiste aquatinte. L’un des objectifs était d’associer les petites planches de xylographie, que je trouve un peu sèches, aux gris des tirages zinc. Après quelques méandres, j’en arrive aux conclusions suivantes : le mixage des deux procédés est possible (un exosquelette avec le bois, des débordements en morsure, aquatinte, pointe sèche), le format doit être assez important (ici les plaques font 15 x 20 : c’est trop juste), il faudra utiliser le système des poches à la fraiseuse pour gérer les cadrages, les aquatintes devront être testées en lavis, l’encrage doit être collant (du RSR sans mélange me semble bien, même si l’essuyage est un poil pénible).

   Le dessin de départ (environ 80 cm).

dessincomp

 

Travail au noir.

nbtennis

Assemblages et modifications.

chientraducteurinsolatio2bon2   Tirage n°4 : faiblesse des gris mais bonne impression de la Déjanire.

tir4

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close