Un petit oubli, gravure sur bois.

Passé une semaine dans le Limousin (impossible de le dire sans prendre l’accent de Papy Mougeot) avec Véro et deux de nos trois monstres. Ça me permet de dire, d’abord, que c’est rempli de daims (paraît que ce sont des chevreuils, mais j’en doute) ; ensuite, qu’il y a, à Eymoutiers, l’espace Rebeyrolle. J’en vibre encore.

Le stage de gravure, c’était avec Jean Lodge. Je pourrais certainement me resservir de certaines approches (voir le post suivant, j’ai pris du retard).

Ici gravure à bois perdu (ça doit pas s’appeler comme ça). En gros on fait une première série de  tirages pour la  couleur n1, on retravaille la plaque, qui est irrémédiablement modifiée, et on fait les tirages de la couleur n2 sur les tirages de la no 1, et ainsi de suite).

Ici, trois couleurs : jaune, rouge vermillon, plus : noir ou bleu opaque.lejumeaufinLa plaque terminée est comme toujours plus intéressante que les tirages, je l’ai essayée avec une superposition de verre sablé (je suis dedans en ce moment, voir le post précédent).

assembleverreperduetverre

Ici, un tirage en noir en une fois. uneplancheLà une technique au nom japonais (oublié) avec trois couleurs en simultané, ce qui permet d’ajuster les teintes. La technique de calage est intéressante. Je mets le compte rendu technique sur cette page.

perdureperesLes trois plaques

troisplanchesLe tirage (un des).

3planchesfin

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close