Litho polyester (I)

RPSG

 

 

Grâce à Béatrice, qui a toujours l’œil ouvert, j’ai essayé les plaques litho-polyester. Il est encore trop tôt pour savoir si le procédé correspond à ce que j’attends d’un procédé indiciaire, mais après une première série de tirages, on dirait que ça pourrait le faire, voire le faire grave.

Je ferai une synthèse dans une ou deux semaines, le temps d’avancer un peu dans les réalisations.

La matrice est modifiable à volonté, les collages se font numériquement et l’impression sur l’imprimante laser.

Les tirages sont propres et la restitution fine.

Pour les grands aplats de noir, c’est pas mal non plus, voir l’ alternance matrice/tirage suivante.

Un vieux travail, dont je ne m’étais jamais sorti. Le tirage n’est pas furieux, il n’y avait plus assez d’encre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close