Petites crevures (I)

RRGP

 

Préparation des tirages de la semaine prochaine. Les crevées de la plaque sont bourrées au carborundum (détails techniques et notes sur les temps d’insolation et de morsure sur le carnet marron clair du 15 07 12 en cours ce jour). Les trois étapes de ce travail (préparation de l’image du typon, travail de la plaque (insolation, morsure, carborundum) et tirage (grâce à Olaf Idali j’ai une latitude d’action là aussi) sont à la fois indépendants et interpénétrés. La « trirépétition » du mode opératoire multiplie les espaces de liberté dans les séquences de réalisation. Pour quels résultats ? Nous verrons ça la semaine prochaine.

Les motifs sont tirés d’un documentaire sur la seconde guerre mondiale qui pourrait servir de germe (copies d’écran) à une série en écho lointain avec « La guerre 1972-83 » de Gasiorowski (article intéressant ici, catalogue (sans image) de « Culture et catastrophe« ) et un démarrage arrêté pour une impasse de solution technique du « quien » .

Les crevures (grandes) sont signalées dans ce post d’octobre 2010. Amusant, les deux peintures sont celles qui occupent les panneaux 1 et 5 du polyptyque qui a bien du mal à avoir un nom sur lequel je travaille parallèlement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close