Théophanie de Mauricette Pichon (II)

Le panneau central, initialement prévu pour l’exposition de Gravelines a intégré l’œuvre qui n’avait plus de nom. La soudure et l’assemblage d’éléments métalliques vont bon train. J’ai trouvé une mine de verre structuré dans une vielle quincaillerie calaisienne et des planches de châtaigner  magnifiques pour faire des cadres. Je me les réserve pour les carborundum de la rentrée.

J’utilise le pied et le logiciel pour faire les photos panoramiques, je trouve le rendu sympathique. J’attaque le verre du panneau central.

1 réflexion sur « Théophanie de Mauricette Pichon (II) »

  1. Potentat en boîte (dans le Normand) 9 août 2012 — 20 h 41 min

    Tout cela est bel et bon.
    Mais comme c’est beau, ce qu’on voit carrément à gauche !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close