Manolete

Retour progressif à une activité soutenue. Beaucoup de marche, le GPS est une merveille. J’ai fait, jeune étudiant, une année de géographie à la fac. Les seuls domaines qui m’arrachaient aux fêtes et aux filles étaient l’étude de cartes et la climatologie. Je retrouve ce plaisir en programmant les routes sur les cartes IGN. Plus tard les cartes loufoques d’ Art & Langage m’ont replongé dans ces délicieux parcours.

Scruté les documentaires de Flaherty, et j’ai trouvé la qualité des noirs formidables fais quelques dessins pendant le visionnement et m’apprête à travailler à partir de photogrammes de L’homme d’Aran.

Continue de réfléchir sur les pistes rouvertes par  bloguil.blog. Je mets un extrait d’une interview de Henri Cartier Bresson qui etait entre autre un fou de dessin. Je trouve la réflexion juste et féconde.

objectif-peinture-la-liberte-dans-le-cadre-henri-cartier-bresson-denys-brihat-1976.1286555507.mp

Suis reparti pour aménager une place pour la gravure dans l’atelier, Gravelines est un peu loin, je n’irai que pour les grands tirages.

L’aménagement du socle est terminé, y a plus qu’a mettre un cadre dessus, mais je ne suis pas décidé.

Je pars à Paris demain avec Nicolas, nous allons voir Todd qui ouvre son atelier (le ventre de la baleine ).

7 réflexions sur « Manolete »

  1. Je n’arrive pas à lire la légende : « Map of… ? »

    J'aime

  2. « Prendre son temps, c’est le seul luxe » comme c’est vrai…

    J’aime votre Manolete. D’où vous viennent ces visages allongés, ces nez proéminents? Si c’est exprimable 🙂

    La taille du « ventre de la baleine » est impressionnante d’après les photos sur leur site. Il porte bien son nom! Dommage que je ne sois justement pas à Paris aujourd’hui, je serais bien passé voir.

    J'aime

  3. Bonjour Guil, le ventre de la baleine est effectivement un lieu propice pour les artistes désirant échanger (même hors portes ouvertes), je vous conseille particulièrement Todd Narbey (les gravures au carborundum sont scotchantes), Florent Moutti (qui fait un travail intéressant de peinture sur toile de Jouy) et Marcos Bretas.
    Amitiés
    JJ

    J'aime

  4. Cher vieux camarade, une fois de plus tu as pleinement raison cette légende est illisible, voici donc le texte exact « Map of an area of dimension 12 »x12 » indicating 2.304 1/4″ squares
    (Map of itself) » et l’adresse du site de Ghislain Mollet-Vieville : http://www.conceptual-art.net/artlanguage.html, consacré à l’art « conceptuel » (personne ne s’étant encore réclamé de l’art con tout court, ça viendra sûrement) dont voici un avant goût : « Dans le titre Map to not indicate : Canada, James bay, Ontario… il y a ce que les Anglais appellent un « split infinitive » c’est à dire un modificateur intercalé entre le verbe et « to » (particule signalant la forme infinitive). La forme normale serait « Map to not indicate ». Ici en revanche, « not » devient partie intégrante du verbe qui devient « to not indicate » et cette formule verbale est là pour indiquer que cette carte obéit à un paradoxe : elle ne doit pas figurer, elle doit dissimuler. »

    J'aime

  5. Bis

    Cher Guil, je m’aperçois que je n’ai pas répondu à votre question sur la tête de Manolete, de fait le document de référence est extrait d’une photo parue dans Le Monde de jeudi dernier dont voici la légende « Le torero Manolete à Linares (Andalousie) le 28 août 1947, jour de sa mort » de quoi faire la « gueule » s’il en est.

    J'aime

  6. En effet… Ca donne une autre dimension au tableau. A l’image de cette histoire de « Map to not indicate » (il n’y a pas une erreur dans le message d’ailleurs?), c’est étonnant comme le titre d’une œuvre peut parfois faire partie de l’œuvre elle même.

    L’art con, tss 🙂 Je ne sais pas trop ce qu’il en est de l’art conceptuel, mais j’aime bien ce genre d’idées pour des exercices, du genre OuPeinPo. Bien agencé ça peut produire des choses très intéressantes. Propre à illustrer du Borges par exemple 🙂

    Pour le ventre de la baleine, on me laissera donc entrer si je m’y rends n’importe quel jour pour regarder et éventuellement discuter? Auquel cas j’irais avec plaisir un de ces prochains jours (peut-être pas cette semaine avec les grèves qui se préparent…), ça m’intéresse de voir comment fonctionnent ces « squat d’artistes ».

    Amicalement,
    Guil

    J'aime

  7. Très conceptuel, en effet…
    Je me demande si je ne vais pas tout compte fait m’intéresser à l’art « con tout court », moi…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close