Freeduino Wave Shield

   coquillederains.1202061220.jpg 

   Pour commencer l’année, un post un peu technique destiné en particulier à la liste que Jean-Noël M. a initiée après l’atelier de montage de la Freeduino au CRAS en novembre / décembre dernier.      

    Il a pour objet, en toute modestie, de partager l’appropriation du shield  de chez Adafruit®  qui permet de jouer des fichiers « .wav », sous certaines conditions, avec la Freeduino.    

   Le kit coûte 22 $ l’unité avec les frais de port et de douanes il faut compter approximativement  45 €.

kitvrac.1230888016.jpg

    Sur le site consacré au dispositif, il y a une notice de montage très claire avec de nombreuses photographies qui permettent à un soudeur de ma catégorie (poids coq au mieux) de monter la chose en une après-midi. Il y a juste une petite confusion possible sur le sens de montage du header proche du reset (longues tiges en haut).

ont2sqnsfil.1230887998.jpg

L’emplacement du header problématique et du commutateur

      En ce qui concerne la mise en marche, j’ai dû mettre une alimentation extérieure (adaptateur secteur 9V). C’est là qu’on s’aperçoit que la manipulation du cavalier d’adjudication de courant (USB / alimentation externe) n’est pas très aisée (il faut enlever la carte). Ma première carte SD n’étant pas reconnue (carte init. failed), j’en ai essayé une autre qui s’est avérée visible par le programme. La cause probable est le formatage de la carte, qu’il faut réaliser en FAT et non en FAT32 (la manipulation est décrite ). J’ai simplement dû cocher « formatage rapide » pour que Windows accepte d’effectuer l’opération.

enmarche.1230888046.jpg

Montage terminé.

    La conversion du fichier ; passage de stéréo en mono, l’échantillonnage en 16 bits, le passage en dessous de 22 kH, se font facilement en utilisant Audacity (on peut le faire aussi avec Itunes®, là encore les explications sont claires et faciles à mettre en œuvre).  

   Voilà ce que donne un essai comparatif, avant et après manipulation. Avec un extrait du bon vieux  Deep river blues du non moins bon vieux Doc Watson et avec un bruit beaucoup plus blanc, en l’occurrence quelques vagues sur la grève. Les deux enregistrements ont été réalisés par mes soins  avec un Olympus® ls10.

deepsansmodif.1230888739.mp3

Deep sans modification

deepmono1622.1230888835.mp3

Deep en mono 16 bits 22500Kh

vaguesansmodif.1230888907.mp3

Vagues sans modification

vagmono1622.1230889007.mp3

Vagues mono 16 bits 22500 Kh

 L’objet du montage est de déclencher la lecture d’un court fichier son, lorsque le spectateur arrive à 80 cm des peintures. Le fichier est choisi au hasard dans un dossier préalablement installé sur la carte. Pour ceux que ça intéresse, le projet s’appelle Omina et il est décrit dans le post suivant. J’utilise comme capteur un proximètre à infrarouge de chez interfaceZ®. Sa zone de sensibilité s’étend de 10 à 80 centimètres. Le shield utilise les pins 13,12,11 pour communiquer avec la carte et 5 autres sorties, la bibliothèque est configurée pour utiliser la sortie 10 pour la carte et 2,3,4,5 pour le DAC. J’ai mis le code qui fait fonctionner l’installation dans la page Arduino. Ce n’est certainement pas très élégant et assurément perfectible, mais il tourne en l’état (il y a une petite erreur de random qui génère une valeur supplémentaire, il suffit de remplacer 3 par 2, mais même comme ça, ça marche).   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close