(I) Les loges

  coquillederains.1202061220.jpg

   Voilà une petite pause bien nécessaire. J’ai continué le travail autour de « Pourvu… » qui se déplace à Avallon dans trois semaines (inutile de dire que je ne suis pas prêt du tout). Mais aucune des tâches entreprises ne constitue une nouveauté ni ne présente un intérêt suffisant pour être consignée ici.

   Avec un peu de recul, toute l’élaboration du triptyque me semble relever d’un travail de géographe. J’ai défini le territoire, tracé les cartes, mis en place le système de représentation. De ça, je suis plutôt satisfait. Mais il reste à creuser qualitativement chaque élément dans la logique de l’ensemble. En bref, il me faut faire maintenant le spéléologue.

   Le premier approfondissement concerne les plaques  gravées. C’est un élément important et polyvalent. Je l’ai utilisé comme indice dans le rébus et dans les vignettes où je figure (ça date de mars dernier) dans le panneau droit, mais la qualité est médiocre et je n’ai pas inclus de tirage.

   Pour travailler ça, je suis parti d’un de mes dessins au stylo-bille.

dessin.1221233960.jpg

   J’ai travaillé les typons avec un réglage de courbe plutôt qu’en tramé et malgré quelques « sautés » sur le film le résultat sur la plaque répond à ce que j’ attendais.

film1.1221234414.jpg

   La plaque avant la morsure.

teteplaque.1221234472.jpg

   La plaque gravée est exploitable, mais le tirage est absolument indigent.

tirage1.1221234692.jpg

   Il va donc falloir ménager deux logiques de représentation : une pour les plaques (insolations et morsures légères) et une pour les tirages avec des plaques beaucoup plus travaillées. Dans un premier temps j’ai choisi de faire deux plaques pour les tirages : une pour les noirs, retravaillée au berceau, et une pour les demi-teintes dont la réserve a été creusée à l’acide (les autres morsures se font au perchlorure de fer).

plaque2.1221235098.jpg

   Le « bercement » de la plaque pour les noirs.

2plaque2.1221235223.jpg

     Les deux plaques et le premier tirage (séparé).

 tirage2.1221235349.jpg

   J’ai malheureusement eu des misères avec ma résistance lors de la morsure au perchlorure et mes plaques ont littéralement « brûlé », il m’est très difficile de continuer sur ces matrices-là, je vais devoir en graver deux autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close