Pourvu, pourvu qu’on ait l’ivresse (XX)

  coquillederains.1202061220.jpg

    Le petit banc d’essai fonctionne à plein. J’ai pu tester la partie lumineuse du panneau droit après avoir réalisé un petit complément qui transforme mon halogène en mini projecteur de découpe (le travail intéressant que réalise Michel Verjux avec ce genre de matériel est ici).

instalong.1215165975.jpg   instalarge.1215165929.jpg

    Ce qui va me permettre d’utiliser des gobos. L’idée de base est que l’éclairage de la vitre rouge du registre de gauche du panneau gauche permette de lire le texte tapé en morse par le joueur de baby en utilisant une projection lumineuse dont l’intensité est réglée sur l’enveloppe du fichier sonore (ouf !)

faceson.1215172218.jpg

facemp3.1215174002.mp3

    Voilà l’enveloppe du fichier sonore de la phrase « Face à ce qui se dérobe ». Dans cette petite vidéo l’intensité lumineuse qui permet la projection de la phrase sur la vitre suit la courbe du fichier son.

    La qualité de projection n’est pas trop mauvaise, bien qu’ici le gobo soit fabriqué en bristol. J’ai commandé un kit qui va me permettre d’en réaliser de bien meilleurs en maille fort.

gobo1.1215172532.jpg

    La durée du fichier .wav est de 2 secondes, celui de la frappe morse pour la phrase équivalente est de 36 secondes. Le message, bien que fugace, sera donc projeté 18 fois. Ça devrait suffire pour le déchiffrement.

  J’ai eu quelques peines à monter le dispositif frappeur sur le banc, et là, c’est vraiment du bricolage.

joueur.1215173038.jpg   servo.1215173071.jpg

    La vidéo qui suit montre le fonctionnement du frappeur sur le mot « Face » . On voit que le temps de réaction est un peu lent. Je vais peut-être devoir utiliser ce que m’avait conseillé Zandrine C., des poussoirs magnétiques.

 

Je signale également que les fichiers Pd qui permettent ces manipulations sont disponibles en format PDF, téléchargeables et commentés, dans la page « Patches » de ce blog.

6 réflexions sur « Pourvu, pourvu qu’on ait l’ivresse (XX) »

  1. ~ Potentat pédagogique ~ 5 juillet 2008 — 8 h 00 min

    Admirable ! Comme j’aimerais avoir la capacité de saisir la cohésion de toutes ces parties de l’Œuvre !
    Cela semble aller dans tous les sens. Aussi, une question me taraude-t-elle : le babyfooteur a-t-il une odeur ? (Bien que – par hygiène peut-être – il ait troqué son maillot rouge, son short blanc, souliers de sport noirs et chaussettes rouges contre cet élégant costume.)

    J'aime

  2. Une chose est sure, on ne pourra pas l’accuser de sentir sous les bras (warf!) A ce sujet ça me donne une idée d’œuvre. Ça s’appellerait « handisport ». Je décris ; une pédale permettrait à un joueur manchot d’actionner un joueur de baby dont on aurait scié la partie inférieure (culdejat donc), une balle serait disposée à l’endroit habituelle mais bien sur trop bas pour être touchée par le joueur, une voix préenregistrée tiendrait des spectateurs, aveugles, au courant des péripéties (pauvres) de la partie.
    Qu’en pense-tu ?
    Ça serait pour la prochaine biénnale de Venise.

    J'aime

  3. Version II remastérisé
    Une chose est sure, on ne pourra pas l’accuser de sentir sous les bras (warf!) À ce sujet ça me donne une idée d’œuvre. Ça s’appellerait “ANTISPORT”. Je décris ; une pédale permettrait à un joueur manchot d’actionner un joueur de baby dont on aurait scié la partie inférieure (culdejat donc), une balle serait disposée à l’endroit habituel, mais bien sur trop bas pour être touchée par le joueur, une voix préenregistrée tiendrait des spectateurs, aveugles, au courant des péripéties (pauvres) de la partie.
    Qu’en penses-tu ?
    Ça serait pour la prochaine biénnale de Venise.

    J'aime

  4. Potentat pédagogique 5 juillet 2008 — 10 h 00 min

    Je préfère largement la version remasterisée ; y’a même pas de comparaison, d’ailleurs !
    ~
    Dans l’œuvre anTisport, le morse pourrait être remplacé par l’alphabet international des aviateurs et autres (voir ci-dessous), prononcé par des trachéotomiques coprolaliques, et retranscrit pas des… heu… ceux qui ont des bras atrophiés, qui portent un nom en rapport avec les phoques (à défaut de morse, donc)… le mot me reviendra peut-être dans une evrsion remasterisée.
    ~
    Alpha
    Bravo
    Charly
    Delta
    Echo
    Fox-trot
    Golf
    Hotel
    Indian
    Juliete
    Kilo
    Lima
    Mike
    November
    Oscar
    Papa
    Quebec
    Roméo
    Sierra
    Tango
    Uniform
    Victor
    Whisky
    X-Ray
    Yankee
    Zoulou

    J'aime

  5. Phocomel, c’est phocomel, « méfiez-vous de ce phocomel, il a le bras long » dit le vieil adage. Trop bien les trachéotomiques coprolaliques, pourraient-t-on en engager aussi quelques-uns qui seraient ondinistes ?
    J’aimerais aussi placer deux ou trois acyanobleptiques, mais je ne vois pas encore très bien comment.

    J'aime

  6. Potentat pédagogique 5 juillet 2008 — 10 h 46 min

    Des ondinistes ! Ça me fait penser, par transmission de pensée par voie urinaire, au meilleur moyen de s’entraîner à réciter l’alphabet des aviateurs et autres : le pangramme (phrase comportant toutes les lettres de l’alphabet. En voici donc :

    Le plus connu :
    Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume.

    D’autres :
    1) Kiwi fade, aptéryx, quel jambon vous gâchez !
    2) Le moujik équipé de faux breitschwanz voyage.
    3) Perchez dix, vingt woks. Qu’y flambé-je.
    4) Mon pauvre zébu ankylosé choque deux fois ton wagon jaune.
    5) Voix ambiguë d’un cœur qui, au zéphyr, préfère les jattes de kiwis.
    6) Bâchez la queue du wagon-taxi avec les pyjamas du fakir.
    7) Voyez ce jeu exquis wallon, de graphie en kit mais bref.
    8) Prouvez, beau juge, que le fameux sandwich au yak tue.
    9) Voyez le brick géant que j’examine près du wharf.
    10) Fripon, mixez l’abject whisky qui vidange.
    11) Vif juge, trempez ce blond whisky aqueux.
    12) Juge, flambez l’exquis patchwork d’Yvon.
    13) Portons dix bons whiskys à l’avocat goujat qui fumait au zoo.

    Avec les lettres accentuées et ligatures (à, â, é, è, ê, ë, î, ï, ô, ö, ù, û, ü, ç, æ et œ) :
    « Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume sur son île intérieure, à côté de l’alcôve ovoïde, où les bûches se consument dans l’âtre, ce qui lui permet de penser à la cænogenèse de l’être dont il est question dans la cause ambiguë entendue à Moÿ, dans un capharnaüm qui, pense-t-il, diminue çà et là la qualité de son œuvre. »

    Deux pangrammes auto-descriptifs :
    1) « Jugez que ce texte renferme l’alphabet, dix voyelles, k et w. »
    2) « Ce pangramme autodescriptif en hommage à Douglas Hofstadter, Lee Sallows, Jacques Pitrat, Nicolas Graner et Éric Angelini contient exactement dix-sept a, un b, onze c, huit d, trente-cinq e, cinq f, neuf g, six h, vingt-quatre i, deux j, un k, sept l, six m, vingt-six n, onze o, huit p, huit q, onze r, quinze s, vingt-sept t, dix-sept u, quatre v, deux w, neuf x, un y, et cinq z. »

    Quand on maîtrise bien une lettre (exemple : E = echo), on peut se contenter d’un Pangramme lipogramme (en E) :
    « Portons dix bons whiskys à l’avocat goujat qui fumait au zoo. » (Georges Perec)

    Enfin, un pangramme anglais :
    The quick brown fox jumps over the lazy dog

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close