(X) Pourvu, pourvu qu’on ait l’ivresse !

 coquillederains.1202061220.jpg   

tryptic.1206345748.jpg

      Voilà, la vitre du panneau central est terminée. J’ai eu quelques difficultés au montage, mais ce n’est rien à côté de celles que je rencontre actuellement avec le vitrail droit.

montage2.1206345579.jpg

Sur la table de montage.

pancentr2.1206345892.jpg

Une fois montée.

      À partir de maintenant je mettrai une image du triptyque complet en tête de chaque post pour qu’on puisse avoir une idée de l’évolution de l’ensemble. On est arrivé à un stade où chaque modification ou ajout remet l’ensemble en question.

     Les réalisations en cours concernent : 

     La vitre droite où la première ligne du texte « FACE À CE QUI » sera remplacée par un rébus gravé sur du zinc. J’utilise souvent le rébus, qui est à la fois une énigme et un tissu de mots et d’images ( comme il est si bien dit dans le chapitre 6, dévolu à la « figurabilité », de L’Interprétation des rêves de notre vieux Sigmund).

 rebus1.1206552623.jpg     rebus2.1206552691.jpg

Le cartel de L’étonante assomption d’Idéal du Gazeau. C’est un rébus monté sur un petit réseau lenticulaire.

visuellasecu1.1200417194.jpg

Pour mémoire le triptyque L’étonnante assomption d’Idéal du Gazeau.

 boitrebgoch.1206635547.jpg   rebanamorph.1206635473.jpg

Une des grandes boites de rébus anamorphotiques de 1999 

     Le frontispice du panneau central (la barre du haut). Ça sera du texte aussi, mais j’hésite encore.

     Et enfin la « cabane » du joueur de la partie droite. Je vais mettre en pratique la très bonne remarque d’e-Vonne concernant l’effet « crucifix ». La barre de soutien du joueur va sortir du cadre sur une longueur suffisante pour que je puisse réaliser mon dispositif avec le cerveau moteur. À ce sujet j’ai plusieurs pistes :

      Lorsqu’un spectateur apparaît ou disparaît d’une  certaine zone de la salle d’exposition, le joueur tape au carreau, en morse, un poème d’Éluard (certainement Les Veilleurs de chagrin).

        Le signal qui déclenche la frappe (deux coups secs) du carreau est constitué par la consultation du blog de l’œuvre par un internaute.

     Je voudrais aussi réaliser la page « Razzia ».

   Y’a du pain sur la planche.

3 réflexions sur « (X) Pourvu, pourvu qu’on ait l’ivresse ! »

  1. Potentat pédagogique 29 mars 2008 — 11 h 02 min

    Je me permets de faire une proposition, pour le rébus : trois photos de moi, dont une aux sports d’hiver. (Face – As – Ski.)

    J'aime

  2. + que remarquable, peut-être une petite variation, une de toi de face, une de toi de dos tenant un drapeau britanique(ass), une de toi caché par un masque (c’estqui?)
    face ass c’estqui?
    Ben voyons !
    La jument 12 h 30 ?

    J'aime

  3. Seguin Béatrice 20 mai 2010 — 12 h 44 min

    ça va mieux en regardant les images, un image valant 1000mots. ça élabore sec dans les ateliers, impressionnant….salut BS

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close